Exposition

Chroniques havraises

Carine Collard & Daniel Perron - Photographie

Du 21 septembre au 5 octobre 2019 - Carré du Théâtre de l'Hôtel de Ville

Deux parcours différents se rencontrent un jour, ils ont un point commun : le droit rural, dont ils ont fait leur métier. Ils ont aussi un goût commun pour l’image, les détails que d’autres ne voient pas, et ont une activité de photographe qui devient semi-professionnelle pour l’un d’eux. L’une s’installe au Havre et découvre que l’autre photographie ce port depuis 15 ans et le connaît mieux qu’elle. Ils découvrent qu’ils aiment la même ville, qu’ils voient différemment. Lui, s’intéresse à l’espace urbain vécu par le monde ouvrier, et à ce que l’urbanité nous raconte des habitants au quotidien. Elle, remarque l’impact de la mer sur la ville, ce bout du monde naturel, centre d’attraction permanent qui fait l’unanimité. Avers visible et revers discret. Ce sont les deux faces que cette exposition tente de rassembler pour voir et donner à voir l’unité d’une ville portuaire unique.

Carine Collard

Juriste fiscaliste, spécialiste du droit de la vigne et du vin puis directrice financière, Carine Collard est arrivée à la photographie par la peinture. Elle habite au Havre après avoir vécu longtemps à Paris. Les lumières de l’estuaire lui ont fait choisir la photographie pour observer et restituer le monde qui l’entoure. Elle s’intéresse aux liens entre nature et ville, aux constructions humaines et aux survivances naturelles du bord de mer.

Daniel Perron

Juriste de droit public et rural, Daniel Perron a découvert la photographie par son père, poète et kinésithérapeute. Originaire de Lorient, il a connu les laboratoires photos au temps de l’argentique. Il s’intéresse aux identités et aux mouvements sociaux, observe ce que nous ne voyons plus mais nous construit collectivement. Vivant à Paris, il a récemment prêté son regard aux banques alimentaires et collabore au site de slow information Global Magazine.